Inscrivez-vous à la newsletter :

Consultations
chez
0497/20.55.20
 

      Venez nous rejoindre

sur  la page  FACEBOOK

Vous y trouverez

d'autres informations

intéressantes

 

Cliquez ici

Recherche  par mot clef:

hypnose, phobie, dépression, EFT, psycho-énergétique, thérapie brève, psychologue bruxelles, thérapeute,  acupression, bien être, soins énergétiques, pour aller mieux, mal-être, soi authentique, sentir libéré, TAT, logosynthèse, remap, méthode douce, système énergétique, matrix, faster eft, traumatismes, panique, angoisses, émotions, psychologie, psychothérapie, psychothérapeute,  phobies, angoisses, stress, panique, dépression, viol, victime, jalousie, choisir thérapeute, choisir thérapie, quelle thérapie, trouver la paix, cerveau limbique, souffrance, confiance en soi, psychologue bruxelles, thérapeute skype, thérapies brèves,  psychothérapeute, hypnose, thérapie,   mal-être, traumatismes,  culpabilité, deuil, trop de stress, trop stressé, trouver la paix, charge émotionnelle, mécanisme inconscient, psychologue skype


Amour & Gratitude

La recherche en psychologie énergétique

 

Plus de 52 études scientifiques prouvent maintenant l'efficacité des techniques de Psychologie énergétique! 

 

Quand j'observe un certain nombre de patients en souffrance, qui n'ont pas répondu à nos modalités de traitement habituelles, qui vont soudainement mieux après que les algorithmes TFT leur soient donnés, je n'ai pas besoin d'une étude en double aveugle contrôlée pour me montrer la valeur de la TFT. —James McKoy, médecin; Kaiser Permanente Pain Clinic, Hawaii

 

 

 

 

Des attitudes de ce genre étaient courantes durant les premiers jours de la psychologie énergétique, par conséquent, la recherche n'était pas une priorité. Bien que la PE soit antérieure de dix à quinze ans à l’Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) de Francine Shapiro, l'EMDR est relativement bien établie, avec plus de quatre cents études publiées. La PE, cependant, est encore en train de travailler à s'imposer comme une famille de thérapies basées sur des preuves. Heureusement, tous les principaux acteurs ont maintenant adhéré à la valeur et à l'importance de la recherche.

 

L’Association for Comprehensive Energy Psychology (ACEP) est une organisation internationale à but non lucratif de professionnels de la santé mentale et de profanes qui étudie, fait de la recherche et promeut les modalités basées sur l’énergie dans le traitement de la dysfonction mentale et l'amélioration de la performance humaine. La première Journée annuelle de la recherche, coordonnée par la directrice de recherche de l’ACEP, Melinda Connor, nous a montré que la recherche récente démontre l'efficacité des modalités de la PE pour le traitement des phobies et de l'anxiété liée aux tests, des fringales et du maintien de la perte de poids, de l'anxiété de la parole en public, de la performance optimale aux tests et des atteintes psychosomatiques telles que le psoriasis, les acouphènes et la fibromyalgie.

 

Le psychologue australien Steve Wells a mené l'une des premières études sur la PE publiée, intitulée «Une évaluation d'une intervention basée sur les méridiens pour la réduction des phobies spécifiques des petits animaux. » 1 Après une séance de 30 minutes d'EFT, le groupe EFT a rapporté une amélioration significativement plus grande qu'un groupe témoin (qui a utilisé la respiration diaphragmatique, qui est également un traitement actif). Cette amélioration s'était maintenue lors d’un suivi à 19 mois. Ces résultats suggèrent non seulement qu'une seule séance de traitement de courte durée peut produire des effets mesurables, mais aussi que ces effets sont durables dans le temps. Les études de réplication par Harvey Baker et les collègues de Maria Salasand ont également démontré l'efficacité de l'EFT (et, par extension, d'autres TBM) pour le traitement des phobies spécifiques. 2

 

L'anxiété, surtout au moment des examens, est un enjeu majeur pour de nombreux étudiants. Daniel Benor et Karen Ledger ont comparé les effets de l'EFT, du WHEE (Wholistic Hybrid of EMDR and EFT) et de la TCC (Thérapie Cognitivo-Comportementale) pour le soulagement de l'anxiété liée aux examens chez les étudiants universitaires. 3 Les trois groupes ont expérimenté un soulagement de l'anxiété liée aux examens; cependant, il a fallu cinq séances au groupe TCC pour atteindre le même niveau de soulagement que celui que les groupes EFT et WHEE avaient atteint en deux sessions. Une autre étude réalisée par Nilhan Sezgin en Turquie compare l’EFT à la Détente musculaire progressive (DMP) pour l'anxiété liée aux examens. 4 Bien que des diminutions statistiquement significatives des scores d’anxiété liée aux examens surviennent dans les deux groupes, le groupe EFT montre une diminution significativement plus importante que le groupe DMP et a également un score plus faible sur les sous-échelles Emotivité et Souci. Les deux groupes ont obtenu de meilleurs résultats à leurs examens après le traitement. Une troisième étude dans ce domaine par April Rubino et Sachin Jain est actuellement en cours à l'Université de l'Idaho.

 

Le Syndrome de stress post-traumatique (SSPT) chez les militaires US de retour au pays est un problème majeur encore sous-estimé. Un récent rapport de la Rand Corporation estime qu'environ 20 pourcent des vétérans de retour d'Irak et d’Afghanistan souffrent d’un SSPT actif, tandis que 15 pourcent ont une lésion cérébrale traumatique. 5 Bien que ne souffrant pas techniquement d’un SSPT, de nombreux autres souffrent d'alcoolisme, de toxicomanie, de dépression et de problèmes de relations. Dawson Church et ses collègues ont contribué à initier des recherches sur l'EFT et le SSPT. Leurs études ont documenté l'efficacité de l'EFT (qui combine l'exposition imaginaire avec le tapotement d’acupoints et le recadrage cognitif) pour soulager les symptômes du SSPT, comme l'anxiété, l'insomnie, les cauchemars et l'hypervigilance, en seulement six séances d'une heure. 6 Ces résultats se sont maintenus à six et douze mois de suivi. Pour mettre cela en perspective, de nombreux thérapeutes traditionnels soutiennent que le SSPT est incurable.

 

Caroline Sakai et Suzanne Connolly ont traité les victimes du génocide rwandais, quatorze ans après l'atrocité. Désormais adolescents, ces victimes étaient de jeunes enfants à l'époque, et beaucoup d'entre eux ont vu leurs parents se faire massacrer. Ces adolescents expérimentaient les symptômes classiques du SSPT. Après une séance de 60 minutes de Thought Field Therapy (réalisée par le biais d'un interprète!), les scores sur les deux listes SSPT avaient considérablement diminué. 7 Les entrevues ont corroboré ces conclusions, qui indiquaient une réduction drastique des symptômes tels que les flashbacks, les cauchemars, l'énurésie, la dépression, l'isolement, les difficultés de concentration, la nervosité et l’agressivité. Suite à cette étude, l'utilisation de la TFT en auto-traitement intégra la culture de l'orphelinat et sur un an de suivi, les améliorations initiales se sont maintenues. (Voir également l'excellent article de David Feinstein : "Energy Psychology in Disaster Relief.")

 

La suralimentation et l'obésité sont un problème majeur de santé aux États-Unis : des millions de personnes perdent du poids avec des régimes mais regagnent ensuite ce poids plus tard. Dans une étude récente sur le traitement des fringales et la perte de poids, Peta Stapleton et ses collègues de l'Université Griffith de Brisbane, en Australie, ont comparé l'EFT à un groupe de contrôle. 8 Quatre-vingt-seize sujets ont été répartis entre un groupe actif (EFT) et un groupe « liste d’attente » (sans traitement). Le groupe EFT a assisté à quatre séances de 2 heures. En utilisant des instruments standardisés, les chercheurs ont évalué les sujets sur les points suivants : fringales, capacité de restriction et une variété d'indicateurs psychologiques, ainsi que leur poids et leur indice de masse corporelle (IMC). Durant douze mois, les scores des sujets ont diminué sur presque toutes les mesures évaluées. Non seulement les sujets EFT ont perdu du poids et maintenu cette perte de poids, mais en plus leur IMC a diminué et leur capacité à restreindre leurs fringales a augmenté au cours des douze mois de suivi. Plus intéressant, la plupart des sujets ne pouvaient même pas se rappeler à quels aliments ils avaient été accro dans le passé.

 

Une autre étude sur la perte de poids, dirigée par Charles Elder et son équipe de Kaiser Permanente à Portland, Oregon, a montré que le Tapas Acupressure Technique (TAT) était plus efficace qu'un groupe de soutien et qu'un groupe de Qi Gong, à la fois pour perdre du poids et maintenir cette perte de poids sur une période de douze mois. 9 (Cette étude et la précédente par Peta Stapleton sont les seules, à ma connaissance, qui ont abordé la question du « manger émotionnel ».) Une réplication impliquant 200 sujets, qui a reçu une subvention du NIH, a été menée et l'analyse des données est actuellement en cours.

 

Dans une étude suédoise, Gunnila Brattberg a recruté quatre-vingt-six femmes souffrant de fibromyalgie et en arrêt de travail depuis au moins trois mois. Elles ont été assignées au hasard à un groupe de traitement ou à un groupe « liste d'attente » (sans traitement). 10 Dans le groupe EFT, des améliorations statistiquement significatives au niveau de la douleur, de l'anxiété, de la dépression, de la vitalité, de la fonction sociale, des problèmes de performance et des symptômes du stress ont été observées. De plus, des mesures d’aggravation de la douleur, telles que la rumination, l’amplification et l'impuissance, étaient considérablement réduites et le niveau d'activité était significativement augmenté dans le groupe de traitement comparativement au groupe « liste d'attente ». Ce qui est remarquable à propos de cette étude est le fait que Brattberg n’a jamais rencontré personnellement aucun de ses sujets d'étude ; l'étude a été menée entièrement sur Internet.

 

Le psoriasis est le trouble auto-immune le plus répandu aux Etats-Unis. Les traitements médicaux comme les crèmes, les onguents et la cortisone tentent de contrôler les symptômes mais ils sont incapables de changer le cours de la maladie. Patricia Hodge a terminé une étude sur l’EFT dans le traitement du psoriasis. 11 Sa recherche a suivi les progrès de douze sujets après un atelier EFT de six heures. Les résultats obtenus, depuis le début jusqu’à trois mois après,  comprenaient une amélioration significative non seulement sur les évaluations psychologiques mais aussi sur la détresse émotionnelle et symptomatique. Les participants ont signalé la diminution du stress, un meilleur sommeil, moins de traitements médicaux, des améliorations dans les relations, moins de soucis, de colère et de manque d’assurance ainsi que le soulagement des symptômes du psoriasis et la réduction d’autres problèmes de santé.

 

Une étude magistrale est parue en avril 2007. Elle reprend les résultats de 14 années d’études sur près de 30.000 patients. Une pré-étude nous fait part du travail en double aveugle sur un groupe de 5.000 patients souffrant de troubles d’anxiété. La moitié d’entre eux furent soignés de façon classique (groupe témoin - médication et entretiens), l’autre moitié par une méthode d’Energy Psychology (groupe test - tapotement de point d’acupression selon un protocole
établi de tapotements). Près de 90% des patients du groupe test répondirent positivement au traitement avec 76% de ceux-ci restant totalement libres de tout symptôme plus d’une année après la fin du traitement. De plus, si il avait fallu 15 séances dans le groupe témoin (63% de réponses positives, 51% libres de symptôme une année plus tard), seulement 3 séances de

« tapping » (tapotements) furent, en moyenne, nécessaires pour obtenir ce résultat.

Tout ceci fut corroboré par imagerie cérébrale et contrôle des
neurotransmetteurs. Nous devons la publication de cette étude à David
Feinstein, PH.D., « Energy Psychology : Method, Theory, Evidence » (2007) -
Autre étude
concluante sur les vétérans de guerre :

http://journals.lww.com/jonmd/Abstract/2013/02000/Psychological_Trauma_Symptom_Improvement_in.14.aspx 

 

Référence: http://noetic.org/noetic/issue-thirteen-august/energy-psychology/

 





Avancées des études américaines sur la Psycho-

énergétique en 2015: Cliquez ici!

 

 

 

La Psychologie Energétique définitivement reconnue

par la fédération américaine de psychologie!

 

 

Une nouvelle étude randomisée parue dans "Energy Psychology journal" prouve l'efficacité du taping sur des points d'acupression.

 

http://energypsychologyjournal.org/is-acupoint-tapping-an-active-ingredient-or-an-inert-placebo-in-emotional-freedom-techniques-eft-a-randomized-controlled-dismantling-study/

psychologie énergétique, acep, eft, faster eft, tat, psychologue, energy psychology, thérapie, psychologue, psychothérapie, thérapie brève

Plan du site
Copyright © 2010 - 2014 Energiesdevie.com